economie, finance, politique, société. un peu de serieux, tout en essayant d'être ouvert d'esprit et constructif

vendredi 16 mai 2008

Economie et....Logique

Entendu ce Vendredi matin (16 Mai), dans la chronique 'Le Débat Economique' entre Bernard Maris et Jean-Marc Sylvestre sur France Inter:
Bernard Maris, répondant à Jean-Marc Sylvestre: 'Mais enfin la concurrence ne fait pas baisser les prix!'
Petit rire paternaliste du professeur qui vient de dire quelque chose d'évident. condescendance dans le ton.
Et d'expliquer ensuite que les grandes entreprises ont des ententes tacites qui font que les prix ne baissent pas et qu'elles laissent donc le consommateur.
Jean-Marc Sylvestre fait un peu sa vierge effarouche, on ose toucher au sacro-saint modèle économique, s'oppose, s'en suit une réflexion dédaigneuse de Bernard Maris sur les courbes et les modèles économiques.

Il a peut être raison.....mais il fait y a une énorme faute de logique.

Sont postulat: la concurrence ne fait pas baisser les prix
Sa raison, son explication: il y a collusion.
Parfait. Il est dans le vrai. quand il y a collusion il n'y a pas de baisse des prix.... mais si il y a collusion il n'y a pas concurrence!
D'un point de vu logique il ne justifie pas, n'étaille pas son postulat, il ne prouve pas que la concurrence ne fait pas baisser les prix. Au contraire il dit que quand il n'y a pas concurrence les prix ne baissent pas.

Je pense qu'il voulait dire qu'il est très difficile d'introduire une vraie concurrence. Il y a des marches domine par des grandes entreprises, la tentation de collusion ou d'entente est très forte afin de retirer une rente de monopole. Ceci est un oligopole.
Il ne démontre en aucun cas que s'il y avait de la concurrence, sans entente, les prix ne baisseraient pas, ce qui était son postulat.

Démagogie, simplisme et erreur logique.
Jean-Marc Sylvestre est incapable de contrer cela, il est complètement coincé dans ses propres croyances et manque de recul. Il agite des étendards et ne réfléchit pas.
Je pensais Bernard Maris plus précis intellectuellement, moins caricatural. Je me trompais, la caricature est là aussi, mais plus pernicieuse que chez son confrère.

C'est très dommage. Une telle approche fausse tout débat. On ne peut pas discuter le postulat car son explication serait correcte.... mais ne s'adresse pas au postulat. A partir de là, on ne peut pas argumenter sur une base incorrecte. Il faudrait donc démonter la logique afin de pouvoir établir un débat sur des positions plus claires.

A mon avis le débat n'est de savoir si la concurrence fait ou non baisser les prix. Je pense que la réponse est oui... et Mr Maris ne m'a apporté aucun argument contraire. Quelques exemple réel semble l'indiquer.
L'introduction des compagnies aériennes à bas coût, la perte du monopole d'Air France sur les vols intérieurs français, la fin du monopole de France Telecom...Tous ces évènements ont tirés les prix vers le bas.
Le débat devrait donc se porter sur la possibilité ou non de pouvoir introduire de la concurrence dans des marchés dominés par de grandes entreprises, avec des barrières à l'entrée et des collusions tacite illégales, mais très difficile à prouver. Pour exemple: le prix du SMS, le prix des disques (heureusement attaque par les nouvelles technologies).

Plus généralement, ce type de postulat énoncé et ensuite illogiquement expliqué par Mr Maris est courant. Il sont souvent énoncés avec une certaines supériorité de ceux qui sont plus malins ou qui ne sont pas tombés dans le piège de la 'pensée unique libérale'. Il n'y a pas si longtemps j'ai entendu sur Europe 1 à peu prés la même chose et énoncé sur le même ton par Gerard Miller.

Ils sont également présents du coté de certains commentateurs ou analystes qui agitent les vertues du marche et se cachent derrière une idéologie sans pouvoir écouter les arguments des autres. C'était, ce matin, le cas de Jean-Marc Sylvestre.

Il est essentiel de sortir de ces caricatures pour avoir un débat de fonds. il est normal de ne pas être d'accord, cela peut nous enrichir si nous pouvons en débattre sur des bases saines. L'erreur de logique de Bernard Maris empêche cette discussion.

1 commentaire:

Cath a dit…

Très bien vu !
Quel souffle pour décortiquer avec autant de talent les bourdes de tous ces types... et il y en a !

Je viens de découvrir ton blog via ton commentaire sur AgoraVox dont je te remercie. Très intéressant pour moi qui aime l'économie et ce qu'on en fait... !

A bientôt !

 

View My Stats